WAJDI MOUAWAD,
Lauréat du Prix Littéraire du 2ème roman  2013


Samedi 16 février au restaurant L'Esprit Cuisine à Laval a été annoncé le lauréat du Prix Littéraire du 2ème roman, 2ème édition.

Ce prix littéraire décerné par Lecture en Tête et soutenu par Mécène Mayenne, récompense Wajdi Mouawad pour Anima publié en 2012 aux éditions Actes Sud.

Le président du jury Sorj Chalandon, accompagné des 10 membres du jury dont les auteurs Yahia Belaskri, Violaine Bérot, Camille Bordas (lauréate 2012) et Mabrouck Rachedi, ont primé Anima (7 voix sur 11) pour la force de son écriture et la prise de risque narrative.
Ce roman est particulier de par sa construction et la multiplicité des narrateurs qui sont des animaux. Ce qui permet à l'auteur de montrer la violence des hommes. Ce roman transporte une blessure libanaise de Montréal aux réserves indiennes d'Amérique du Nord.

Né au Liban en 1968, dramaturge, metteur en scène, cinéaste, comédien, Wajdi Mouawad publie en 2002 son premier roman Visage retrouvé (Actes Sud), pour lequel il est sélectionné au Festival du Premier Roman de Laval. L'oeuvre théâtrale de Wajdi Mouawad a été récompensée par le Grand Prix du Théâtre de l'Académie française en 2009.
Anima a aussi reçu le Grand Prix Thyde Monnier de la SGDL 2012.

Wajdi Mouawad a reçu son prix d'une valeur de 2 000 € le dimanche 7 avril à 11 h 45 au Théâtre de Laval dans le cadre du Festival du Premier Roman.
Il a rencontré les lecteurs lavallois et mayennais le mardi 4 juin à 20 h 30 à la Médiapole - café du Parvis à Laval, rencontre animée par Violaine Bérot, auteur en résidence en Mayenne et membre du jury du Prix.

« J'aime écrire des débuts de romans sans lendemain. Peut-être parce que les récits naissants portent encore en eux leur promesse de puissance. Commencer pour s’arrêter quelques lignes plus loin est une manière de cogner le silex. La flamme ne jaillit pas du premier coup.
Pourtant, voici une dizaine d’années, une voix a surgi. Au-delà de ce qui était raconté, ce qui m’a happé fut cette voix qui disait je. Cela n’était pas moi. Arrivant au bout du chapitre, je comprends, sans que cela ait été prémédité, qu’il s’agit d’une voix animale. Un homme, rentrant chez lui un soir après le travail, découvre sa femme sauvagement assassinée, étendue dans son sang, au milieu du salon. Un chat, leur chat, leur animal domestique, raconte la macabre découverte et l’évanouissement de l’homme. Au second chapitre, des oiseaux à la fenêtre de sa chambre d’hôpital tiennent la suite du récit.
J’ai poursuivi.

Anima est sorti du brouillard au fil des ans. Le temps fut nécessaire pour me permettre de voir et d’entendre ce qui s’y murmurait. Tant qu’il n’est pas conjugué, un verbe reste un infinitif. Seule sa fusion avec un sujet précis dans un temps donné le rend actif. Ainsi, ce roman me demandait de conjuguer un infinitif enfoui quelque part en moi. Il m’encourageait à marier entre elles les lignes de crête qui séparent et délimitent les mondes qui me portent : l’animal et l’humain, l’ici et l’ailleurs, les guerres d’aujourd’hui et celles d’hier, et la géographie nouvelle qui me renvoie sans cesse vers une autre géographie, terrible, effroyable. Certains êtres sont stratifiés de mondes lacérés, de terres déchirées, séparées en deux, plaques tectoniques de douleurs, exilées pour toujours l’une de l’autre, exilées de la parole, condamnées au silence et que rien ne saura jamais colmater sauf la dérive des continents qui les fera un jour se rejoindre à leurs antipodes. » Wajdi Mouawad

                                                     Café littéraire avec Wajdi Mouawad le 4 juin 2013 à la Médiapole - café du Parvis à Laval


               Sorj Chalandon, président du Prix                                            Membres du comité de sélection et du jury final du Prix 2013



5 romans finalistes

Le 11 décembre dernier, le comité de sélection, composé de 11 lecteurs, a annoncé les 5 romans finalistes en lice pour l'édition 2013 du Prix Littéraire du 2ème roman :

Yasmine CHAR pour Le palais des autres jours (Gallimard, février 2012)
Jean-Michel GUENASSIA pour La vie rêvée d'Ernesto G. (Albin Michel, août 2012)
Claudie HUNZINGER pour La survivance (Grasset, septembre 2012)
Isabelle MONNIN pour Second tour ou les bons sentiments (Lattès, janvier 2012)
Wajdi MOUAWAD pour Anima (Actes Sud, août 2012)

Les 5 romans finalistes ont été remis au jury final, composé de 6 lecteurs et 5 auteurs. Le lauréat sera révélé le samedi 16 février.


Sélection de 2ème romans parus en 2012



Brigitte ALLÈGRE : Le corail de Darwin  (Actes Sud, mai 2012)
Marie-Odile ASCHER : Le serment de Maria  (Anne Carrière, mai 2012)
Anne BEREST : Les Patriarches (Grasset, août 2012)
Yasmine CHAR : Le palais des autres jours (Gallimard, février 2012)
Elsa FOTTORINO : Une disparition (Rivages, janvier 2012)
Jean-Michel GUENASSIA : La vie rêvée d'Ernesto G. (Albin Michel, août 2012)
Claudie HUNZINGER : La survivance (Grasset, septembre 2012)
Isabelle MONNIN : Second tour ou les bons sentiments (Lattès, janvier 2012)
Wajdi MOUAWAD : Anima (Actes Sud, août 2012)
Nicole ROLAND : Les veilleurs de chagrins (Actes Sud, janvier 2012)