Rachid Boudjedra
Hôtel Saint Georges
Jeudi, 8 Mars, 2012 - 20:30
Bibliothèque municipale Albert Legendre à Laval

Né en 1941 en Algérie, Rachid Boudjedra prend part en 1959 à la lutte  contre la présence française en Algérie. Blessé, il voyage en Europe de l'Est, puis l'Espagne, où il est représentant du FLN. Diplômé de philosophie à la Sorbonne en 1965, il enseigne cette discipline à Paris, puis à Rabat au Maroc. En 1977, il devient conseiller pour le ministère algérien de l'Information et de la Culture.

Écrivain proléfique et révolutionnaire, Rachid Boudjedra est propulsé sur le devant de la scène avec son premier roman, La répudiation (Denoël), en raison du langage cru qu'il y emploie et la critique sans ambages qu'il y fait du traditionnalisme muslman de l'Algérie contemporaine.

D'autres romans et recueils de poésie suivront dont L'insolation (Denoël) en 1972, Fils de la haine (Denoël) en 1992, Timimoun (Denoël) en 1994, Lettres algériennes (Grasset) en 1995, La vie à l'endroit (Grasset) en 1997, Fascination (GRasset) en 2000, Les figuiers de barbarie (Grasset) en 2010.

En 2011, Rachid Boudjedra publie Hôtel Saint Georges (Grasset), récit à plusieurs voix autour d'un traumatisme commun : celui de la guerre d'Algérie. On y croise notamment Jean, un ébéniste, amoureux du pays, pacifiste, mais obligé par les circonstances à mettre son talent au service de l'armée française : il fabrique les cercueils des victimes du conflit. Autour de ce personnage, c'est une dizaine d'autres destins qui viennent s'entrechoquer dans ce livre qui relate une double impossibilité : celle de se détacher de ce pays si attachant, et celle d'oublier un passé qui ne passe pas.

En partenariat avec la librairie M'Lire (Laval)